Le Pacte de responsabilité doit être bloqué!

Tract POI Montreuil 4 Octobre

50 MILLIARDS D’EUROS, c’est le montant des coupes que le gouvernement Hollande-Valls veut imposer dans les
dépenses publiques. Ce “pacte de responsabilité”, c’est la conséquence de la soumission à la politique de l’Union
européenne et, en particulier, l’application du fameux TSCG.
50 MILLIARDS D’EUROS, c’est l’attaque contre la Sécurité sociale : 21 milliards d’euros de coupes prévues d’ici
2017, en particulier : le gouvernement prévoit de diviser par trois la prime de naissance à compter du deuxième
enfant et de réduire de moitié le congé parental accordé aux mères de familles (jusqu’à présent trois ans, demain 18
mois). Il veut réduire de 900 millions d’euros les dépenses à l’hôpital, accélérer la restructuration des hôpitaux, la
mutualisation des services et généraliser la chirurgie ambulatoire.
50 MILLIARDS D’EUROS, c’est l’attaque généralisée contre tous les services publics.
50 MILLIARDS D’EUROS, c’est en particulier, 11 milliards d’euros que le gouvernement veut couper dans les dotations
aux collectivités territoriales (notamment, départements et communes).

Face au “pacte de responsabilité”, résister…

Au Lycée Jean-Jaurès, les enseignants soutenus par leurs organisations syndicales unies ont fait trois
jours de grève pour obtenir des moyens pour faire face aux sureffectifs dans les classes, pour obtenir l’affectation
d’enseignants sur les postes non pourvus. Le représentant du ministre a été obligé de lâcher 16 heures
d’enseignement supplémentaires.
Dans différents quartiers de la ville, les mères de familles et les parents se dressent contre l’application de
la réforme dite des “rythmes scolaires”. Dans l’école élémentaire des Grands Pêchers et maternelle Henri
Wallon, les mères de famille ont pris l’initiative d’une pétition contresignée par plus de 80 parents dans
laquelle elles exigent la gratuité du goûter et le rétablissement des anciens horaires : pas d’école le
mercredi matin et classe jusqu’à 16 h 30, les lundis, mardis, jeudis et vendredis.
N’est-ce pas là le début de réponse à la question : que faire face au “pacte de responsabilité” ?
Résister, s’organiser et lutter contre chacune de ces mesures, chacune des attaques contre les
droits de la population, créer les conditions de l’action unie pour le retrait du “pacte de responsabilité”.

… ou bien, se soumettre au pacte et l’appliquer ?

Le président du conseil général de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, membre du Parti socialiste, a fait son
choix : pour respecter les coupes budgétaires imposées par le gouvernement, il a décidé d’abaisser de 6 à 4 ans
l’âge de suivi des enfants dans les centres de PMI, privant ainsi des centaines d’enfants des droits aux soins et il
envisage de fermer sept centres de dépistage de la tuberculose et des maladies sexuellement transmissibles,
dont un dans la ville de Montreuil.
Cela, c’est un choix : le choix de relayer le pacte de responsabilité contre la population, contre les
enfants, contre les plus vulnérables.

Et à Montreuil, que va-t-il se passer ?

Patrice Bessac et le Front de gauche condamnent le pacte de responsabilité et la politique d’austérité du
gouvernement. Mais en même temps, lors du conseil municipal du 2 octobre, des propos inquiétants ont été
prononcés par plusieurs élus de la majorité municipale, invoquant la nécessité de mettre en place “la maîtrise
de la masse salariale des personnels communaux”, notamment en envisageant “un recours moins important
aux personnels non contractuels, non titulaires”.

On voit se profiler derrière cela des suppressions d’emplois dans le personnel communal et donc une
remise en cause des services publics rendus à la population.
La même séance du conseil municipal a confirmé par un vote que les familles devront payer, via le “goûter
récréatif”, l’application de la réforme des rythmes scolaires pourtant largement rejetée par la population,
mesure contre la laquelle plusieurs conseillers municipaux, dont Christel Keiser, conseillère municipale
du POI, ont voté.
Aujourd’hui, le gouvernement Hollande-Valls exige du maire de Montreuil qu’il applique le pacte de
responsabilité, qu’il coupe jusqu’à 12,5 millions d’euros dans les trois prochaines années dans les dépenses
publiques de la ville. Va-t-il l’accepter ?

Conseillère municipale du Parti ouvrier indépendant,
Christel Keiser dans son intervention, a déclaré :

Bien évidemment, on ne peut que souscrire à vos inquiétudes concernant les
conséquences de la politique d’austérité du gouvernement et du pacte de responsabilité sur
les finances des collectivités territoriales. Car couper 11 milliards d’euros dans les budgets
des collectivités d’ici 2017 a nécessairement des conséquences en termes de services
publics locaux, de suppression de postes de personnel, d’augmentation des tarifs ou encore
des impôts locaux (…) Je ne sous-estime pas les difficultés dans lesquelles se trouve
placée la municipalité en conséquence de cette politique d’austérité. Et loin de moi l’idée
qu’on puisse boucler facilement un budget dans ces conditions.
Mais peut-on pour autant faire peser sur les familles montreuilloises et sur les personnels
communaux les conséquences de cette politique ? En particulier quand on se
prononce, comme vous le faites, contre la politique du gouvernement ? Selon moi, la
réponse est non.
On nous demande de nous prononcer sur la création de trois postes supplémentaires de
directeur général adjoint – c’est-à-dire qu’on passerait de 4 à 7 – au moment où la note de
cadrage transmise aux services pur le budget 2015 demande, selon les organisations
syndicales, une réduction de 10 % des budgets de fonctionnement à l’ensemble des
personnels pour 2015 et de 5 % les deux années suivantes.
Lors de la commission thématique de lundi, on nous a expliqué qu’il s’agit, avec la
nouvelle organisation des DGA (je cite) « dans un contexte de contrainte budgétaire, de
faire du management d’immersion dans les services pour trouver des gisements
d’économies dans la durée sans mettre en cause le service public ». Cette réponse ne peut
que nous préoccuper sérieusement ainsi que les personnels de la ville, car il y a une
menace évidente de suppression de dizaines d’emplois et de remise en cause des
conditions de travail. (…) Si l’on veut réellement combattre la politique d’austérité du
gouvernement, on doit commencer par prendre, à Montreuil, des décisions conformes aux
besoins de la population et des personnels communaux.” (1)

Cette question n’est-elle pas posée dans tout le pays comme à Montreuil ?

Nul ne pourrait comprendre que certains s’opposent à la politique
d’austérité et au pacte de responsabilité en paroles,
mais acceptent dans les faits de relayer cette politique.
La réponse à la situation passe par le rassemblement de toutes les forces de tous ceux qui veulent bloquer la
politique d’austérité et le pacte de responsabilité. Forger l’unité des travailleurs, des élus de la population pour
aller exiger du gouvernement que les droits de la population soient rétablis, que les dotations à la ville de Montreuil
soient rétablies et qu’aucune mesure ne soit prise contre la population et contre les services publics.
Le choix n’est pas facile. Mais n’est-il pas évident que seule l’unité de tous ceux qui refusent de relayer la
politique du gouvernement à l’échelon municipal, à l’échelon des organisations syndicales, à l’échelon de tout le
pays, seules l’unité et l’indépendance des travailleurs, de leurs organisations contre la politique du gouvernement
ouvrira une issue.

Qu’en pensez-vous ? Nous vous invitons à en discuter.

(1) Lors du conseil municipal, Christel Keiser a voté contre cette nomination de trois directeurs adjoints pour les raisons exposées ci-dessus.

Laissez vos remarques et propositions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s