Lettre ouverte à Patrice Bessac, maire de Montreuil et à Mesdames et Messieurs les adjoints au maire

Le 8 avril, une famille a été expulsée du logement qu’elle occupait depuis trente-deux ans à la cité de l’Espoir, manu militari, par vingt-cinq agents de police.

Ces locataires – une femme, veuve depuis deux ans, ses quatre enfants, et même un bébé de six mois – ont été mis à la rue sans même qu’on leur laisse le temps de s’habiller et de rassembler leurs effets. Pourtant, cette famille a payé sa dette de loyer, qui d’ailleurs était en grande partie le résultat d’une erreur de calcul du montant du loyer par l’OPH de Montreuil. De plus, cette famille a respecté les engagements qu’elle avait pris auprès de l’élu de la majorité responsable au logement.
Alors, une question est posée :
pourquoi cette expulsion ? Pourquoi cette brutalité ? Quels sont les véritables motifs ?

(Pour télécharger la lettre ouverte avec la pétition, cliquer ICI)

Depuis le 8 avril, les démarches se sont multipliées. Des élus de l’opposition ont accompagné la famille pour obtenir qu’elle soit relogée et qu’une solution durable soit trouvée.
Le 13 avril, la famille est revenue à la mairie, accompagnée par des conseillers municipaux, afin de rencontrer des élus de la majorité municipale. Mais aucun d’entre eux ne les a reçus. Seuls des responsables administratifs étaient présents. Pourquoi ?

N’acceptant pas cette situation, Cheikh Mamadou, élu du groupe Agora montreuilloise-POI, décide d’attendre d’être reçu par le maire. A l’appel de l’un des adjoints au maire, huit membres de la brigade anti-criminalité (BAC) arrivent dans les locaux de la mairie et, à la demande de l’adjoint au maire, expulsent Cheikh Mamadou, élu de la République.
Monsieur Bessac, nous, conseillers municipaux de Montreuil, quelles que soient nos appartenances politiques, nous adressons à vous : la mairie ne vous appartient pas. Elle est la maison du peuple et, par conséquent, celle de tous les élus, mandatés par la population pour les représenter

Nous, soussignés, conseillers municipaux de Montreuil, assurons notre collègue Cheikh Mamadou de notre totale solidarité. Par ailleurs, nous exigeons :
1- Que la famille soit relogée dans un logement de l’OPH de Montreuil ;
2- Que cessent toutes les procédures d’expulsion en cours ;
3- Que des excuses publiques soient adressées à notre collègue Cheikh Mamadou ;
4- Que soit respecté le droit au libre accès à la mairie de tous les élus.
PREMIERS SIGNATAIRES :
Christine FANTUZZI, Yacine HOUICHI, Christel KEISER, Cheikh MAMADOU

Laissez vos remarques et propositions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s