Etat d’urgence climatique et soumission aux gouvernements, au FMI, à l’UE, à la Banque Mondiale, aux multinationales

« Je concentrerai mon propos sur la contradiction de votre politique en la matière,(monsieur le Maire). (…) La déclaration que vous reprenez à votre compte accuse les puissances politiques et économiques de rester majoritairement en deçà du niveau d’engagement nécessaire. (..) Pourquoi ne pas accuser clairement les gouvernements de toutes couleurs politiques, et les institutions internationales, FMI, Banque Mondiale, Union Européenne ? (…) Pourquoi ne pas mettre en cause explicitement les multinationales, les grands groupes capitalistes, qui accaparent les richesses, et dictent leurs lois aux gouvernements ? (…) Les multinationales, les grands groupes capitalistes, les banques  « ne restent pas en deçà »  elles imposent les exigences du profit capitaliste. »,  déclare Christel Keiser, élue du POID, au conseil municipal de Montreuil (Seine-Saint-Denis) du 26 juin 2019

 

Laissez vos remarques et propositions

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s