Quatre élus au conseil municipal du 7 juillet: « nous défendrons, en toutes circonstances, les intérêts de la population montreuilloise, en écartant toute politique spectacle, revancharde et politicienne »

Message de Cheikh Mamadou lu par Yacine Houichi: « exclus de fait du groupe MVJC, nous défendrons, en toutes circonstances, les intérêts de la population montreuilloise, en écartant toute politique spectacle, revancharde et politicienne ».

Lire la suite

En vidéos // Quatre élus de la liste Ma Ville J’y Crois prennent la parole au conseil municipal du 26 juin

élus montreuilQuatre élus de la liste Ma Ville J’y Crois prennent la parole au conseil municipal du 26 juin. Certains sont membres du POI, d’autres non. Parmi les questions qu’ils abordent : la réforme des rythmes scolaires, la propreté de la ville, les conséquences du pacte de responsabilité sur les finances de la commune, le règlement  intérieur du conseil municipal, les subventions à diverses associations, le logement social, le personnel communal. Lire la suite

Compte rendu de mandat établi en commun par Christine Fantuzzi, Yacine Houichi, Christel Keiser, Cheikh Mamadou, élus au conseil municipal sur la liste Ma Ville J’y Crois

CM 26 juin

Le conseil municipal, réuni le 26 juin, a été ouvert par une déclaration liminaire du maire portant sur cinq points : 

1 – L’exigence que les moyens promis soient donnés par l’État et la région pour garantir le prolongement du tramway T1 et de la ligne de métro 11. A ce sujet, Patrice Bessac a dénoncé « des choix budgétaires qui ne doivent pas conduire à la régression » (on verra plus tard que les choix budgétaires dessinés par son adjoint Philippe Lamarche ne sont pas conformes à cette affirmation).

2 – Les rythmes scolaires : demander au ministre de revoir le calendrier d’application de la réforme. Il a précisé que, si le ministre s’y refusait, alors « nous prendrons nos responsabilités » pour que cette application se déroule « dans les meilleures conditions en septembre 2014 ».

3 – Les « difficultés économiques de l’office de HLM ». Le maire a précisé : « Cette situation m’inquiète. Je veux y voir clair. J’ai sollicité un nouveau rapport pour mettre à jour les dysfonctionnements », se déclarant prêt à « toute action de redressement des comptes de l’office de HLM ». Information plus qu’inquiétante pour les milliers de travailleurs qui habitent des appartements HLM.

4 – La construction de la piscine écologique allait être reconsidérée, du moins pour une partie de ses équipements extérieurs.

5 – Enfin, concernant la propreté : le maire a demandé que la collecte des encombrants soit restituée à la ville et donc soustraite à Est Ensemble. Ici se confirme ce que nous avons toujours dit : il est possible de restituer à la ville des prérogatives auparavant confiées à Est Ensemble. Si cela est vrai pour la collecte des encombrants, pourquoi cela ne le serait-il pas pour toutes les prérogatives confiées à Est Ensemble ? 

Un débat général a suivi cette déclaration liminaire.
Lire la suite